Skip to content

Les agressions verbales contre les journalistes doivent cesser

30 mai 2016

AAJ

L’Association acadienne des journalistes (AAJ) dénonce les agressions verbales dont sont victimes certaines de ses membres dans leur travail quotidien.

Au cours des derniers mois, plusieurs femmes journalistes de la télévision ont été interrompues dans leur travail à l’extérieur par les cris de passants qui cherchent à attirer l’attention des caméras. Ces actes d’intimidation souvent à caractère sexuel sont extrêmement troublants.

« Ce triste phénomène ne se limite malheureusement pas aux grands centres urbains. Les journalistes des Provinces atlantiques en sont aussi victimes », déplore le président de l’AAJ, Mathieu Roy-Comeau.

« Les auteurs de ces plaisanteries de très mauvais goût peuvent croire qu’elles sont inoffensives, mais ce n’est rien de moins que de la violence verbale. Cette pratique doit s’arrêter immédiatement. Les journalistes doivent pouvoir exercer leur métier sans crainte », affirme-t-il.

Les journalistes et leurs employeurs ont déjà dénoncé ces agressions aux policiers et ils n’hésiteront pas à le faire à nouveau jusqu’à ce qu’elles cessent complètement.

L’AAJ invite le public à demeurer vigilant et à dénoncer lui aussi cette pratique dans son entourage.

Télécharger le communiqué

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :